Visualisation

Projet

Amélioration du rendement agricole et de la santé des femmes de la coopérative ‘’e mian e gni’’ à travers la culture attelée

SOCIAL JUSTICE a bénéficié d’une subvention de l’Ambassade des USA pour soutenir la coopérative ‘’E MIAN E GNI’’ dans le cadre du projet Amélioration du rendement agricole et de la santé des femmes de ladite coopérative à travers la culture attelée.

A cet effet et suite à la signature du contrat à l’Ambassade des USA, une rencontre a eu lieu en présence du Maire de Djébonoua, le Député, le Représentant du Conseil Régional, le Chef de village et les femmes en vue d’harmoniser la compréhension du projet et de la mise en place de comité de gestion.

Le projet vise à mécaniser les opérations culturales des femmes et à faciliter le transport des récoltes tout en améliorant leur rendement et par ricochet leur revenu. Ainsi donc, elles pourront mieux prendre en charge leur famille et réduire les risques de dégradation de leur état de santé dus à l’effort physique fourni pour l’exploitation et le transport des récoltes particulièrement du manioc qui pèse très lourd.

Ainsi, le projet permettra aux bénéficiaires notamment les femmes de vivre plus longtemps par l’amélioration de leur santé à travers la réduction des efforts et énergies dans le cadre des travaux manuels et de transport. Le projet permettra également aux femmes bénéficiaires d’utiliser la paire de bœufs mise en place pour la mécanisation des opérations culturales pour réaliser des prestations de service afin d’avoir des revenus additionnels tout en aidant les femmes d’autres villages voisins.

Quel est l’impact attendu du projet?

Le projet permettra aux femmes d’avoir de grandes superficies de champs (manioc, igname,riz,..) en fournissant moins d’effort physique. Ce qui pourra améliorer leur état santé, leur revenu annuel et réduire considérablement l’état de dépendance et de pauvreté.

Quand on sait que dans les zones rurales, ce sont des femmes qui nourrissent et s’occupent de la famille, le projet permettra d’améliorer directement les conditions de vie et préserver la santé des 50 femmes bénéficiaires et de leurs familles.
 

Activités du projet

  • 1. L’Organisation de la formation: 4 jeunes déscolarisés seront sélectionnés et formés de façon pratique aux techniques de la culture attelée sur des espaces cultivables sur une période de 14 jours au maximum.
  • 2. Achat des bœufs, de multicultures et de charrettes bovines. L’achat des bœufs se fera avec la collaboration des experts de la CIDT. Il faut noter que cette culture attelée est pratiquée par la CIDT avec les planteurs. L’achat des multicultures et des charrettes bovines se feront avec la collaboration des formateurs et de la Mairie de Djébonoua.
  • 3. Installation et remise de l’équipement aux bénéficiaires. Une cérémonie de remise sera organisée avec l’appui de la Mairie de Djébonoua et la participation de plusieurs cadres, chefs des villages, représentants des femmes et jeunes. Nous serons également honorés de la présence de l’Ambassade des USA au cours de cette cérémonie.
  • 4. Prise en charge des manœuvres spécialisés. L’accompagnement des bœufs est un métier qui mérite d’être appris. Aujourd'hui à Djébonoua, il n’existe pas de personnes qui sachent guider les bœufs pour les labours ou le transport. Ainsi, en attendant de former les 4 jeunes qui seront sélectionnés dans la localité, le projet devra prendre en charge 2 manœuvres spécialisés sur au moins 9 mois.
🕔 24-08-2017 06:20:51

Mot du Président

Se relevant tout doucement de sa chute occasionnée par les dix années de crise militaro politique, la Côte d’Ivoire veut retrouver la place privilégiée qui était la sienne dans le concert des nations africaines avant ces années de crise.
Avec une population qui s’est appauvrie durant cette crise et qui a atteint le seuil historique de 48% ...
Lire

Newsletter